Comment devenir un joueur de jeux professionnel ?

Comment devenir un joueur de jeux professionnel ?

Like
2
0
mercredi, 21 octobre 2020
Non classé

Novice ou expert, l’univers du jeu vidéo est un environnement très vaste où tout le mode peut s’épanouir à sa manière. Il y en a ceux qui jouent pour déstresser alors que d’autres y jouent pour devenir des gamers professionnels. Est-ce rentable de vivre avec les jeux vidéo ? Comment faire pour intégrer la communauté des gamers professionnels ? Est-ce un vrai métier ? Les réponses à ces questions dans cet article.

Gamer professionnel : un CDD d’un an renouvelable

Les sénateurs ont validé en mai 2016 l’amendement que le gouvernement avait proposé validant le projet de loi numérique sur le contrat de travail des gamers. Selon ce projet de loi, les joueurs de jeux professionnels ont un statut de salarié avec un CDD d’un an minimum. Le contrat pourra être renouvelé jusqu’à 5 ans maximum. Le projet de loi a été inspiré du contrat d’un sportif de haut niveau. Avec cet amendement, les gamers peuvent organiser des tournois de jeux vidéo en toute légalité. Cette décision apporte une importante dans l’univers du jeu vidéo. Elle a éradiqué les dernières barrières qui avaient bloqué la croissance du marché. En effet, l’environnement du jeu vidéo est un marché très promoteur, qui peut générer de nombreux bénéfices. Cela créera également une opportunité pour les joueurs qui souhaitent relier leur passion à leur travail. Après l’approbation du député centriste Rudy Salles et le sénateur socialiste Jérôme Durain sur la reconnaissance juridique de l’e-sport, l’univers des gamers a également reçu son statut juridique.

Un marché très promoteur

Le gamin professionnel appartient aux catégories des e-Sport. La Corée et les États-Unis font partie des nations les plus avancées dans l’encadrement du secteur. Ils proposent même des visas sportifs pour les gamers professionnels. En 2015, l’univers du jeu vidéo avait véhiculé plus de 400 millions de dollars. La France occupait les 3.1% du marché international dans le domaine Les compétitions rapportent plus de 600 millions de dollars par an. Ce chiffre connait une hausse de 30 % d’année en année.
Corée du Sud fait partie des pays leaders dans le domaine. Plus d’un millier de tournois y est organisé tous les ans. Un syndicat d’e-gaming a également été créé dans le pays pour gérer le secteur d’activité. Les États-Unis proposent par contre des bourses universitaires pour les athlètes e-sportifs.
Pour la France, le marché du jeu rapporte plus de 11 562 000 d’euros en 2015 en France. Les tournois français rassemblent plus de 500 000 participants que ce soit en ligne ou dans les salons. Plus de 4 millions de spectateurs se rassemblent à chaque tournoi. Ils sont constitués de Community managers, de développeurs, de staff, de sponsors, d’organisateurs, etc. Il y a plus de 120 gamers professionnels en France.

Quelles sont les étapes à suivre pour devenir un joueur de jeu vidéo professionnel ?

Pour devenir un gamer professionnel, vous devez être persévérant et déterminé, car le chemin n’est pas facile. Sachez qu’il y a plus de 500 gamers professionnels dans le monde entier, par rapport aux millions de gamers qui se trouvent dans le monde entier. Le nombre d’amateurs de jeu vidéo ne cesse d’augmenter, ce qui est difficile de percer le marché. Vous devez prendre le temps de bien choisir le jeu dans lequel vous excellez. Cependant, veuillez à ce que le jeu puisse vous rapporter de l’argent. Vous pouvez tenter votre chance dans les tournois si vous avez de bons niveaux. Si vous voulez devenir un joueur professionnel, vous devez vous entraîner à raison de deux heures par jours au minimum. Vous ne devez pas vous stresser avec les tournois, prenez du plaisir à jouer. L’expérience et le niveau viendront ensuite.

Quel est le salaire d’un gamer professionnel ?

Selon le niveau du gamers, il est possible de gagner jusqu’à 10 millions de dollars par an. Le salaire d’un joueur de jeu vidéo professionnel peut varier entre 100 000 à 1 million de dollars. Les recensements effectués en par le site Smartcast Ninja, la France compte environ 122 gamers « salariés », dont 81 sont issus des clubs français, 21 sont sous contrats avec des clubs étrangers et 20 joueurs étrangers sont salariés dans certains clubs français. Certains gamers gagnent parfaitement leur vie en jouant aux jeux vidéo dans les compétitions. La plupart d’entre eux touchent un revenu confortable. Selon Sophie Metz du Meldown, cela s’agit « non seulement de salaires fixes versés par les structures, mais également de revenus publicitaires obtenus grâce à leur stream (vidéo live) ou leur chaîne YouTube ». « Représenter une marque, que ce soit de manière durable ou ponctuelle, peut aussi donner lieu à une rémunération » ajoute-t-elle. La validation d’un contrat à durée déterminée apporte plus de sécurité aux joueurs français. Ils pourront même profiter d’une protection sociale.
Les joueurs d’une équipe sont payés à chaque tournoi. Plus son équipe gagne, plus ils perçoivent d’autres financements et parfois même, le soutien des sponsors. Certains gamers peuvent toucher des milliers d’euros à chaque tournoi, certains sponsors n’hésitent même à faire des donations pour les équipes qu’ils jugent compétentes. Ce qui permet aux gamers professionnels de profiter d’un niveau assez confortable. Bruce Grannee, un des experts en footballs sur console touche environ 35 000€ net par an.

Le marché du jeu vidéo français est encore assez léger, mais l’intervention du gouvernement en proposant un statut juridique à l’environnement du gamin favorise le développement de cette activité. De plus, le gamin peut avoir un grand impact sur la croissance économique, mais surtout la naissance de plusieurs emplois. Les joueurs de jeux vidéo seront reconnus par leur talent et construisent également à leurs retraites. Bien évidemment, ils doivent également s’acquitter des taxes en rapport avec leurs revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.