Les jeux vidéo : c’étaient mieux avant ? Focus sur l’expérience de jeu

Les jeux vidéo : c’étaient mieux avant ? Focus sur l’expérience de jeu

Like
754
0
jeudi, 12 décembre 2013
Non classé

Dans la première partie, nous analysions les deux époques des jeux vidéo par rapport à l’axe technologique. À ce niveau-là, le débat semble infondé puisque l’évolution technologique des dernières années a permis d’améliorer à la fois l’expérience de jeu et le confort du joueur. En revanche, le prochain axe pourrait faire pencher les avis de l’autre côté de la balance.

Les pratiques marketings

DLCComme vous vous en doutez, dans cette deuxième partie nous allons nous intéresser à un sujet extrêmement délicat qui a fait couler beaucoup d’encre à savoir les DLCs et autres mises à jour « AV ». Durant les années 90, il était en effet impossible pour les développeurs de proposer des DLCs aux joueurs pour prolonger leur expérience de jeu ou pour corriger des défauts du jeu. Internet était encore en état larvaire et ce type de pratique était inimaginable. Du coup, cela obligeait les développeurs à soigner leur jeu avant de les sortir. Malgré tout, le résultat était souvent extrême. Soit le titre était parfait, soit il ne l’était pas. Au final, il semble difficile de trancher pour une époque précise. Si le jeu est mal fait, il était impossible de profiter d’un « dédommagement » dans les années 90. Contrairement à aujourd’hui où les DLCs peuvent corriger le tir. Il est aussi possible de faire pression sur les développeurs pour qu’ils soignent le prochain volet. En revanche, lorsque le jeu était bon, il ne fallait pas payer pour profiter d’une expérience complète comme ce fut le cas pour Mortal Kombat X où il fallait acheter certains personnages mythiques.

La circulation de l’information

Mortal kombat XComme il semble difficile de trancher pour une époque, ajoutons un dernier point à cet axe d’analyse. Aujourd’hui, l’information circule à grande vitesse et elle est accessible à tous. Du coup, vous pouvez vous protéger des pratiques malsaines des développeurs en utilisant les réseaux sociaux pour faire pression sur eux ou les forums pour vous informer. Contrairement aux années 90 où il fallait se reposer sur les magazines pour orienter ses choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title